Langues:
Accueil » Qualité de l’air en Europe » Niveau 1

Qualité de l’air en Europe

Qualité de l’air en Europe Page d'accueil

Contexte - La qualité de l'air demeure un sujet important pour la santé publique, l'économie et l'environnement. L'exposition à la pollution atmosphérique est en grande partie un processus multi-polluants et une mauvaise qualité de l'air a un impact important sur la santé, car elle contribue aux maladies respiratoires et cardiovasculaires.

Les politiques européennes relatives à la qualité de l'air ont eu un succès considérable par le passé en termes de réduction de la pollution atmosphérique.

Ceci est un résumé fidèle du rapport produit en 2013 par l'Agence européenne pour l'environnement (EEA) : "Air quality in Europe - 2013 Report " 

  • Source :EEA (2013)
  • Résumé & Détails: GreenFacts

Introduction

Ce rapport présente une vue d'ensemble et une analyse de la qualité de l'air en Europe, d'environ 2002 à 2011. La qualité de l'air demeure un sujet important pour la santé publique, l'économie et l'environnement. L'exposition à la pollution atmosphérique est en grande partie un processus multi-polluants et une mauvaise qualité de l'air a un impact important sur la santé, car elle contribue aux maladies respiratoires et cardiovasculaires. Elle a un impact sur l'économie en raison des coûts médicaux et de la baisse de productivité et un impact sur l'environnement en raison de ses effets directs sur la santé des écosystèmes ou au travers des effets sur la qualité de l'eau et du sol. Les politiques européennes relatives à la qualité de l'air ont eu un succès considérable par le passé en termes de réduction de la pollution atmosphérique.

Quels sont les principaux effets de la pollution atmosphérique ?

Les effets les plus prononcés de la mauvaise qualité de l'air ont été ressentis dans un premier temps dans les zones urbaines, où ils sont à l'origine de problèmes de santé, puis dans les écosystèmes, où la pollution atmosphérique nuit à la croissance de la végétation et où l'eutrophisation due à la pollution atmosphérique entraîne une perte de biodiversité.

Quelles sont les sources de pollution atmosphérique ?

Quasiment toutes les activités économiques et sociétales produisent des polluants atmosphériques d'une manière ou d'une autre. Les politiques mises en œuvre aux niveaux sectoriel, national et européen ont donné lieu, au fil du temps, à une baisse des émissions de nombreux polluants atmosphériques et à des niveaux de qualité de l'air acceptables partout en Europe pour certains polluants, notamment le monoxyde de carbone (CO) et le plomb (Pb). Cependant, le transport routier, l'industrie, les centrales nucléaires, les ménages et les activités agricoles continuent d'émettre de grandes quantités de pollution atmosphérique. La combustion de la biomasse (issue de l'agriculture et de la foresterie ou du charbon) est devenue une source plus importante de pollution atmosphérique. Cela est dû au fait que le chauffage au bois est souvent relativement peu coûteux et considéré comme une source d'énergie écologique, car elle est renouvelable et neutre en carbone.

Comment la pollution atmosphérique est-elle règlementée en Europe ?

Il existe des règlementations relatives aux émissions de plusieurs polluants par secteur. Des normes sur les émissions sont définies pour le secteur des transports, par exemple, et des directives pour les émissions industrielles. Il existe également des limites règlementaires à la concentration dans l'air de polluants nocifs. Elles sont juridiquement contraignantes et ont contribué à réduire la concentration d'importants polluants dans l'air.

Conclusion

Les émissions des principaux polluants atmosphériques en Europe ont baissé au cours de la période 2002-2011. Ainsi, la qualité de l'air s'est améliorée dans la région – au moins en ce qui concerne certains polluants. Cependant, une grande partie de la population européenne vit dans les villes, où les normes sur la qualité de l'air sont encore régulièrement dépassées. La pollution par les matières particulaires (PM) et par l'ozone (O3) est liée à de graves risques pour la santé et l'exposition à de fortes concentrations de polluants organiques, notamment les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), est un problème de santé de plus en plus répandu en Europe.

L'objectif à long terme de l'UE, à savoir « atteindre un niveau de qualité de l'air n’ayant pas d'impacts inacceptables et ne présentant pas de risques pour la santé humaine et l'environnement » est encore loin d'être réalisé. Les citoyens européens respirent souvent de l'air qui ne correspond pas aux normes règlementaires européennes. Les niveaux actuels de pollution ont clairement un impact sur une grande partie de la population urbaine.

Voir aussi nos dossiers sur l'ozone, les particules en suspension, le dioxyde d'azote

Ceci est un résumé du rapport de l'EEA intitulé "Air quality in Europe - 2013 report "


FacebookTwitterEmailTelecharger (1 page, 0.1 MB)
 foldout
Thèmes
Publications A-Z
Dépliants