Langues:

Technologie supercritique & ultra-supercritique

Mot(s) similaire(s) : centrales SC et USC.

Définition :

Les centrales au charbon traditionnelles, où celui-ci est brûlé pour porter de l’eau à ébullition et générer ainsi de la vapeur qui active une turbine, ont une efficacité de l’ordre de 32%.

Les centrales supercritiques (SC) et ultra-supercritiques (USC) opèrent à des températures et des pressions supérieures au point critique de l’eau, c.-à.-d. au-delà de la température et de la pression auxquelles les phases liquide et gazeuse de l’eau coexistent en équilibre. A ce niveau-là, il n’y a plus de différence entre la vapeur d’eau et l’eau liquide et cela se traduit par des gains en efficacité, laquelle se situe au-dessus de 45%.

Les centrales supercritiques (SC) et ultra-supercritiques (USC) demandent moins de charbon par mégawatt-heure, ce qui veut dire moins d’émissions (notamment de dioxyde de carbone et de mercure), une plus grande efficacité et des coûts moins élevés par mégawatt.

Source : GreenFacts, sur base de  Indo German Energy Programme

Termes apparentés :

Dioxyde de carbone (CO2) - Dioxyde de carbone supercritique

Traduction(s) :

English : Supercritical & Ultra-supercritical technology
Español : Tecnología supercrítica y ultra supercrítica
Nederlands : Ultra-superkritische technologie

Publications apparentées :
    
FacebookTwitterEmail
  • ABC - DEF - GHI - JKL - MNO - PQRS - TUV - WXYZ
  • Thèmes
    Publications A-Z
    Dépliants

    Video