Langues:
Accueil » Dégradation des sols » Niveau 1

Érosion, biodiversité, contamination et déclin de l'état des sols en Europe

Dégradation des sols Page d'accueil

Contexte - Les sols sont une resource vitale pour la sécurité alimentaire, mais en Europe ils sont dégradés par la pollution, la surexploitation et l'érosion.

Comment protéger les sols?

Ceci est un résumé fidèle du rapport produit en 2012 par l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) : " The state of soil in Europe" 

  • Source :AEE (2012)
  • Résumé & Détails: GreenFacts
Dernière mise à jour: 10 mars 2017

Introduction

La dégradation des sols en Europe a augmenté et augmentera davantage si aucune mesure n'est prise. La dégradation des sols est provoquée ou exacerbée par les activités humaines ainsi que par les changements climatiques anticipés, les phénomènes météorologiques extrêmes qui sont de plus en plus fréquents, sont aussi susceptibles d'avoir des effets négatifs sur les sols.

Quels sont les principaux moteurs de la dégradation des sols en Europe ?

Les sols sont l'une des ressources inestimables de la planète, ils exercent des fonctions clés qui sous-tendent nos sociétés, dont la production alimentaire n’est pas la moindre. En Europe, le sol est dégradé par un large éventail de facteurs, ce qui a des conséquences environnementales et économiques considérables. La mauvaise gestion des terres, comme la déforestation, le surpâturage, les activités de construction et les incendies de forêt, sont parmi les principales causes de cette situation.

Les huit principaux facteurs identifiés dans le rapport comme moteurs de la dégradation des sols sont les suivants :

  1. Le déclin de la biodiversité, du fait de la contamination des sols, de l'érosion, de la salinisation et de l'étanchéitisation des sols par leur compaction ;
  2. L’étanchéité des sols résultant de leur compactage induit par les machines, ce qui réduit le stockage de l'eau et rend le sol moins perméable aux racines des plantes;
  3. Les contaminations de divers types ;
  4. L’érosion par le vent ou l'eau;
  5. Les glissements de terrain provoqués par l'abandon des terres et leur changement d'affectation ;
  6. La réduction de leur teneur en matière organique;
  7. La salinisation de l'eau d'irrigation et l’usage des engrais;
  8. L'étanchéité des sols lorsqu’ils sont utilisés pour la croissance urbaine, le développement industriel ou les infrastructures de transport.

D'autres menaces potentielles pour l'intégrité des sols sont aussi évaluées dans le présent rapport comme la désertification, la production de biocarburants, l'acidification et les conséquences pour l’intégrité des sols liées aux changements climatiques. Les changements climatiques, en relation avec des sécheresses plus fréquentes et plus sévères, peuvent notamment aggraver la dégradation des sols et leur rôle dans la gestion des flux terrestres de dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique.

Quelles sont les principales conséquences de la dégradation des sols ?

La dégradation des sols conduit à une diminution de la capacité des sols à réaliser leurs services écosystémiques. Cela a des répercussions marquées à tous les niveaux : local, régional, européen et mondial et peut contribuer à la pénurie alimentaire, à la hausse des prix des produits de base, à la désertification et à la destruction des écosystèmes. Par exemple, le compactage du sol rend le sol moins perméable aux racines des plantes et, en affectant la capacité d'infiltration et de percolation de l'eau, réduit son stockage mais peut aussi le risque d'érosion en accélérant le phénomène de ruissellement.

La mauvaise qualité des sols peut également affecter la santé humaine de plusieurs manières, conduisant à des pathologies générales ou des maladies plus spécifiques générées par des agents pathogèns ou des contaminants chimiques. Cependant, de nombreuses caractéristiques des relations entre la qualité des sols et la santé humaine ne sont pas claires et nécessitent des recherches supplémentaires.

Quel est le rôle de l'UE dans la protection des sols ?

À la différence des nombreuses politiques et législations concernant l'eau, l'air, les déchets, les produits chimiques, la pollution industrielle ou encore la protection de la nature, les pesticides et l'agriculture, il n'existe pas de législation spécifique de l'UE visant spécifiquement la protection des sols.

En réponse à cette situation, la Commission européenne a adopté en 2006 une Stratégie thématique sur les Sols qui visait à prendre en compte l'ensemble des menaces et à assurer la santé des sols de l'UE pour les générations futures. Elle a souligné en particulier que la politique agricole commune a un rôle clé à jouer en encourageant les pratiques agricoles qui maintiennent la fertilité des sols.

Toutefois, la Commission de la Stratégie thématique des sols a noté un manque de sensibilisation à l'importance des sols et à la nécessité de protéger les sols, et environ cinq ans après l'adoption de cette stratégie thématique sur les sols, la Commission a décidé, en avril 2014, de retirer la proposition de directive-cadre sur les sols, car un certain nombre de pays ont fait valoir que la dégradation des sols n'a pas de conséquences transfrontières et ne devrait demeurer une compétence exclusivement nationale. Néanmoins, la Direction générale de l'environnement de la Commission européenne a organisé en décembre 2016, une conférence des parties prenantes de l'UE dans le but de présenter l'inventaire de la législation relative aux sols au niveau communautaire et national et l'analyse de leurs lacunes.


FacebookTwitterEmail
Thèmes
Publications A-Z
Dépliants