Langues:
Accueil » Tatouages » Niveau 1

Sécurité des tatouages et du maquillage permanent (MP)

Tatouages Page d'accueil

Contexte - En Europe, 12% de la population porte des tatouages, avec un taux plus élevé chez les jeunes adultes.

La popularité croissante des tatouages et du maquillage permanent (MP) au cours des dernières années est confirmée par la grande disponibilité des produits en ligne.

Des centaines de colorants et d'additifs différents sont utilisés dans ce processus. Mais sont-ils sûrs?

Ceci est un résumé fidèle du rapport produit en 2016 par  : " Safety of tattoos and permanent make-up" 

  • Source : (2016)
  • Résumé & Détails: GreenFacts
Dernière mise à jour: 17 novembre 2017

Introduction

Les tatouages sont largement répandus et la croissance de la popularité des tatouages a été accompagnée par la croissance en parallèle de l'enlèvement de tatouages, qui a ses propres risques.

Les encres utilisées dans les tatouages contiennent plusieurs ingrédients, ainsi que des impuretés. Les tatouages appliqués en injectant des encres colorées sous la couche superficielle de la peau sont destinés à durer toute la vie, ce qui entraîne une exposition à long terme aux produits chimiques injectés, y compris leurs produits de dégradation.

Y a-t-il des ingrédients nocifs dans les encres de tatouage?

Plus de 100 colorants et 100 additifs sont utilisés. Le fait et que les pigments utilisés ne sont pas spécifiquement produits pour des applications de tatouage ou de maquillage permanent, présentent généralement une faible pureté et la majorité d'entre eux n'est par ailleurs pas autorisée pour une utilisation dans des produits cosmétiques. Plus de 80% des colorants utilisés sont des composés organiques et plus de 60% d'entre eux sont des pigments azoïques dont certains peuvent se dégrader pour libérer des amines aromatiques classées comme cancérigènes. Cette dégradation peut se produire dans la peau, notamment sous irradiation solaire / ultraviolette, ou par irradiation laser, technique utilisée pour enlever les tatouages.

Quelles sont les complications possibles des tatouages et du maquillage permanent?

En l'absence de collecte systématique de données, la prévalence réelle des complications du tatouage (principalement de nature dermatologique) est actuellement inconnue. La plupart des plaintes et des complications documentées sont temporaires et sont dues au processus de tatouage lui-même, puisque la zone tatouée est essentiellement une plaie ouverte et est sensible aux infections bactériennes ou virales.

De allergies aiguës et de l’hypersensibilité retardée, notamment provoquées par les ingrédients des encres, et les traumatismes lié au tatouage ou on retrait représentent la majeure partie des complications affectant principalement les parties rouges ou noires des tatouages. De telles réactions sont imprévisibles et peuvent parfois apparaître après une longue période, parfois des décennies, donnant naissance à des séquelles chroniques liées à des pathologies auto-immunes sous-jacentes. Il est fortement déconseillé à des personnes atteintes de certaines pathologies, comme l'hémophilie, de se faire tatouer.

Concernant le risque de cancérogénicité des constituants des encres de tatouage, y compris leurs produits de dégradation, des études épidémiologiques prospectives seraient nécessaires pour en déterminer l’importance.

Comme plusieurs réactions indésirables liées au détatouage ont également été enregistrées au cours des dernières années, d'autres études sur les techniques employées pour l'enlèvement de tatouages et le développement de pigments de tatouage plus faciles à enlever sont aussi nécessaires.

Comment les tatouages sont-ils réglementés en Europe?

Actuellement, bien que la Commission européenne ait mis en place des lignes directrices générales, chaque État membre de l'UE réglemente à sa manière la sécurité des tatouages. La plupart des pays ont une réglementation exigeant que les tatoueurs professionnels et les studios suivent les directives de santé et de sécurité. Néanmoins, en termes d'ingrédients présents dans les encres, les règlements restent un peu flous, et dans l'un d'entre eux, les fabricants ne sont même pas tenus d'étiqueter leurs produits en mentionnant les divers ingrédients qu'ils contiennent.

Que manque-t-il encore en matière de gestion des risques liés aux tatouages?

Il y a encore beaucoup de lacunes dans les données disponibles, principalement en termes d'évaluation des risques des colorants utilisés dans les encres de tatouage. En l'absence de telles évaluations des risques, en particulier pour les pigments azoïques, une approche de précaution consisterait à ne pas utiliser ceux qui contiennent des amines aromatiques classées comme cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR). Dans ce contexte, la préparation de directives d'hygiène harmonisées est également fortement recommandée et des inspections périodiques des studios sont nécessaires.

Par ailleurs, les activités de surveillance du marché devraient être poursuivies pour identifier les produits dangereux et être également effectuées sur les produits vendus en ligne, et le tatouage clandestin devrait disparaître.

Quels sont les changements dans l'étiquetage et la communication des risques qui sont nécessaires?

La perception du risque est principalement basée sur l'information donnée par les tatoueurs, parents ou amis, ou lue dans les médias et internet. Parmi les étudiants, la sensibilisation aux risques infectieux semble être plus élevée que pour les risques non infectieux, mais ces connaissances ne sont souvent que superficielles.

Sur la base de l'expérience acquise dans la mise en œuvre des lois nationales et des résolutions du Comité des Experts, ceux-ci ont convenu qu'une mise à jour des exigences en matière de produits chimiques et d'étiquetage serait souhaitable.

Les activités du tatouage et du maquillage permanent, y compris la stérilisation et la désinfection des instruments, devraient être effectuées par le tatoueur conformément aux règles d'hygiène établies par le service national de santé publique. La formation des tatoueurs devrait également être obligatoire et couvrir au moins quelques sujets clés. Par ailleurs, la taille des emballages devrait être celle correspondant à un usage unique pour un consommateur individuel.

Enfin, des méthodes analytiques harmonisées pour l'analyse des encres de tatouage et de maquillage permanent devraient être développées pour assurer des résultats reproductibles et permettre une mise en œuvre correcte des exigences chimiques de la législation en place.


FacebookTwitterEmail
Thèmes
Publications A-Z
Dépliants