Langues:
Accueil » Désinfectants de l'eau » Niveau 1

Désinfectants de l'eau & les sous-produits de désinfection

Désinfectants de l'eau Page d'accueil

Contexte - Pour protéger l’eau de boisson contre les microbes et éviter la transmission de maladies par l'eau, des désinfectants tels que le chlore, la chloramine, l’ozone et le dioxyde de chlore sont utilisés.

La formation de sous-produits indésirables suscite des inquiétudes pour la santé.

Ce Dossier est un résumé fidèle du rapport scientifique de consensus produit en 2000 par le Programme International sur la Sécurité Chimique (IPCS) : "Executive Summary of the Environmental Health Criteria (EHC) 216: disinfectants and disinfectant by-products " Plus...

  • Source :IPCS (2000)
  • Résumé & Détails: GreenFacts

1. De quels désinfectants et sous-produits parlons-nous ?

1.1 Les désinfectants comme le chlore, la chloramine, l’ozone et le dioxyde de chlore jouent un rôle très important dans la protection de l’eau de boisson contre les microbes et dans la prévention des maladies transmissibles par l’eau. Cependant, ces désinfectants peuvent également réagir avec des substances présentes naturellement dans l’eau et former certains sous-produits indésirables, ce qui peut poser un problème de santé publique. Plus en anglais…

1.2 La formation de sous-produits dépend du désinfectant utilisé, des caractéristiques physiques et chimiques de l’eau et des modalités de traitement. Plus en anglais…

1.3 Bien que tous les désinfectants forment des sous-produits, ils forment chacun des sous-produits différents. Par exemple :

Plus en anglais…

1.4 On dispose de plusieurs options pour diminuer la quantité de sous-produits de désinfection dans l’eau de boisson. Plus en anglais…

2. Que se passe-t-il une fois les désinfectants et leurs sous-produits avalés ou inhalés ?

Les désinfectants qui sont encore présents dans l’eau de boisson réagissent avec la salive et le contenu de l’estomac pour former des sous-produits de désinfection semblables à ceux produits dans l’eau.

La façon dont les sous-produits de désinfection sont métabolisés et éliminés dépend du sous-produit. Certains vont prendre une forme inoffensive, d’autres une forme qui peut nuire à la santé. Plus en anglais…

3. Comment les désinfectants et leurs sous-produits peuvent-ils influer sur la santé ?

Vu les concentrations employées, les désinfectants en eux-mêmes ne suscitent pas d’inquiétudes pour la santé, mais certains de leurs sous-produits bien :

  • Certains sous-produits du chlore peuvent, à fortes doses, être nocifs pour le foie et les reins d’animaux de laboratoire et peuvent même provoquer des tumeurs. Ces sous-produits ne semblent toutefois pas perturber la reproduction, sauf à très forte dose.
  • Le dioxyde de chlore peut porter atteinte aux globules rouges.
  • Les sous-produits d’ozonation peuvent, à forte doses, provoquer des tumeurs chez les animaux.

Plus en anglais…

4. Les désinfectants et leurs sous-produits influent-ils sur la santé de l'homme ?

4.1 Certaines études menées sur des populations humaines semblent indiquer que l’eau de boisson chlorée et l’eau de boisson chloraminée peuvent provoquer des cancers de la prostate, du colon et du rectum, cependant ces études ne sont pas concluantes. Ni l’une ni l’autre ne semblent provoquer de maladies cardiovasculaires chez l’homme. Les autres désinfectants n’ont pas fait l’objet d’études. Plus en anglais…

4.2 Il n’existe pas de preuves convaincantes que la chloration de l’eau perturbe la grossesse ou la reproduction. Plus en anglais…

5. Quels sont les risques que posent les désinfectants et leurs sous-produits ?

5.1 L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déterminé des doses maximales admissibles pour la plupart des désinfectants et de leurs sous-produits. Ces doses maximales sont utilisées afin de développer les directives de l’OMS pour l’eau de boisson, qui servent à leur tour à de nombreux pays pour fixer leurs normes sur l’eau de boisson. Plus en anglais…

5.2 Généralement, les installations de traitement d’eau de boisson utilisent plusieurs milligrammes de désinfectant par litre d’eau, mais ce qui sort du robinet est en règle générale bien moins chargé en produits désinfectants et bien en-deçà des normes de l’OMS. La concentration des sous-produits de désinfection varie en fonction des propriétés de l’eau et de la quantité de matières organiques naturelles qu’elle contient. Plus en anglais…

5.3 Les effets potentiels sur la santé de l’homme dépendraient de la concentration des sous-produits de désinfection dans l’eau mais également de la durée et du moment d’exposition. Cependant, il est difficile de mesurer les niveaux de concentration réels et de prendre en compte tous les facteurs de risque possibles. Plus en anglais…

5.4 Les études sur les populations humaines sont utiles, mais celles portant plus particulièrement sur les sous-produits de désinfection ont été difficiles à interpréter. Les études disponibles sont insuffisantes pour conclure que les désinfectants de l’eau et leurs sous-produits ont des effets sur la santé. Plus en anglais…

6. Conclusions

Etant donné que la désinfection constitue une protection très importante face aux maladies transmises par l’eau, elle ne devrait jamais être compromise dans le but de contrôler les sous-produits de désinfection. A ce jour, aucune étude n’a apporté de preuves suffisantes pour conclure que l’exposition aux sous-produits de désinfection provoque le cancer ou perturbe la reproduction.

Toutefois, il est prudent de prendre des mesures afin de limiter l’exposition aux sous-produits lorsque c’est possible sans pour autant compromettre l’efficacité de la désinfection. Plus en anglais…


FacebookTwitterEmailTelecharger (3 pages, 0.1 MB)
Thèmes
Publications A-Z
Dépliants

Video