Langues:

Perturbateurs Endocriniens

6. Conclusions

  • 6.1 Quelles sont les conclusions pour les effets sur l'homme ?
  • 6.2 Quelles sont les conclusions pour les effets sur la faune ?
  • 6.3 Quelles sont les recherches à mener à l'avenir ?

Les résultats des études concernent essentiellement l'Amérique du Nord et l'Europe. On ne peut donc tirer de conclusions à l'échelle mondiale sur les effets des substances à action endocrine (SAE), notamment pour les pays en développement où l'on dispose de très peu d'informations. Plus en anglais…

6.1 Quelles sont les conclusions pour les effets sur l'homme ?

Les études en laboratoire et sur la faune ont établi que certaines substances présentes dans l'environnement peuvent perturber le fonctionnement normal du système endocrinien. Cependant, les observations suggérant des effets sur la santé humaine restent peu concluantes. Certains signes indiquent que les humains sont vulnérables aux substances à action endocrine (SAE) à des niveaux élevés d'exposition, mais les effets d'exposition à long terme à de faibles concentrations de SAE doivent encore être prouvés. Il ne s'agit pas ici de minimiser les effets éventuels des SAE mais plutôt de souligner la nécessité d'études plus rigoureuses, notamment pour examiner les effets éventuels de l'exposition aux SAE au cours de périodes critiques du début de la vie. Plus en anglais…

6.2 Quelles sont les conclusions pour les effets sur la faune ?

Les observations des effets des SAE sont plus nombreuses pour les espèces sauvages que pour les humains et indiquent que les SAE ont effectivement nui à la faune. Le fait que l'on puisse étudier les espèces sauvages à la fois en laboratoire et sur le terrain a bien évidemment été utile.

Une grande partie des études indiquant des effets néfastes sur la faune ont été menées dans des régions supposées très polluées, notamment dans des écosystèmes aquatiques où les substances persistantes dans l'environnement s'accumulent.

Pour observer les effets des SAE sur la faune, un grand défi sera de mener des recherches plus approfondies sur une plus grande variété d'espèces sauvages et à améliorer l'analyse de leur fonctionnement biologique et de leur différents systèmes endocriniens. On disposera ainsi de plus d'informations sur les éventuels effets des SAE sur de nombreuses espèces. Plus en anglais…

6.3 Quelles sont les recherches à mener à l'avenir ?

On dispose de trop peu d'informations sur le lien entre les expositions à des substances à action endocrine (SAE) potentielles et leurs effets sur la santé – tant chez les humains que chez les espèces sauvages. Néanmoins, des progrès ont été réalisés dans l'identification des SAE potentielles et dans l'étude de leur mode d'action grâce à des études sur des animaux de laboratoire. Les recherches ont principalement porté sur les substances qui persistent dans l'environnement et s'accumulent dans les organismes vivants, mais il faut également tenir compte des substances moins persistantes. La collaboration à l'échelle internationale est nécessaire dans de vastes domaines de recherche, comme:

  • comprendre comment la perturbation endocrinienne affecte les processus biologiques normaux,
  • clarifier les liens entre les effets observés en laboratoire et ceux observés dans la nature,
  • élaborer des méthodes améliorées de détection des SAE,
  • accroître l'observation d'organismes vivants dans la nature et le suivi des tendances pour la santé humaine pouvant se révéler significatives,
  • identifier les SAE ayant une forte probabilité d'entrainer des effets conséquents sur les populations à de faibles concentrations dans l'environnement,
  • identifier toute zone où les concentrations de SAE sont fortes,
  • étudier les stades de la vie ou les espèces qui pourraient être particulièrement vulnérables aux SAE, et
  • rassembler l'information mondiale sur les SAE dans des bases de données partagées et exploitables.

Ces recherches sont prioritaires en raison du rôle clé du système endocrinien dans de nombreux aspects du fonctionnement et du développement des organismes - chez l'homme et les espèces sauvages. Il est donc primordial d'étudier plus en profondeur comment l'exposition aux SAE peut affaiblir ou endommager ce système vital. Plus en anglais…


FacebookTwitterEmailTelecharger (11 pages, 0.2 MB)
Thèmes
Publications A-Z
Dépliants

Video