Langues:
Accueil » Forêts » Niveau 2 » Question 10

Forêts

10. Conclusions

    L’Évaluation des Ressources Forestières Mondiales 2005, coordonnée par l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture ( ) est à ce jour l’évaluation la plus complète des forêts, à la fois en termes de contenu et de nombre de collaborateurs. Les informations de 229 pays et territoires ont été collectées pour trois années de référence : 1990, 2000 et 2005. Une série de variables relatives à l’étendue, aux conditions, aux utilisations et à la valeur des forêts et des autres terres boisées ont fait l’objet d’une analyse. Ce rapport révèle que les forêts recouvrent 30% des terres de la planète et vont des forêts boréales et tempérées aux terres boisées arides, en passant par les forêts tropicales humides, et des forêts primaires inaltérées aux forêts gérées et exploitées à des fins variées.

    L’évaluation nous révèle également que la déforestation se poursuit à un rythme alarmant, mais que la perte nette de superficie forestière ralentit grâce aux plantations forestières, à la restauration de paysages et à l’extension naturelle des forêts sur les terres abandonnées. Les forêts sont de plus en plus conservées et gérées en vue de multiples utilisations et valeurs, et elles jouent un rôle crucial dans l’atténuation du changement climatique, ainsi que dans la conservation de la biodiversité, des sols et des ressources en eau. Gérées de manière durable, les forêts contribuent aussi considérablement aux économies locales et nationales, ainsi qu’au bien-être des générations présentes et futures.

    En général, les progrès en matière de gestion forestière durable ont été mitigés. L’utilisation des éléments thématiques de la gestion durable comme cadre d’évaluation a contribué à fournir une optique plus élargie, ayant pour résultat un examen bien plus riche des tendances clefs des ressources forestières, de leurs fonctions et de leurs bienfaits.

    Au niveau mondial, les ressources forestières de la planète semblent être en relativement bon état : les changements de chaque variable sont minimes, et les changements les plus importants indiquent des tendances plus souvent positives que négatives. Cependant, au niveau régional et sous-régional, cette image change radicalement, révélant des différences considérables, avec des tendances alarmantes dans plusieurs sous-régions tropicales.

    Ces tendances alarmantes comprennent:

    • La déforestation qui se poursuit à un rythme alarmant dans plusieurs régions et pays et ne montre aucun signe de ralentissement au niveau mondial
    • La superficie de forêt primaire qui diminue d’environ 60 000 km2 chaque année, en raison d’une part de la déforestation et d’autre part d’autres activités humaines affectant la structure de ces forêts.
    • La superficie de forêt touchée par les incendies, les insectes et les maladies qui, dans certaines régions, a enregistré une hausse.
    • La valeur des extractions de bois qui, si l’on prend l’inflation en compte, a diminué ces 15 dernières années. Etant donné que les extractions de bois constituent l’une des principales sources de revenus des propriétaires de forêts, cela peut avoir un impact négatif sur les futurs investissements dans la conservation et la gestion des forêts.
    • Le niveau d’emploi dans la conservation et la gestion des forêts qui diminue dans certaines régions et au niveau mondial.

    Bien que toutes les tendances ci-dessus ne soient pas universellement considérées comme négatives—par exemple une diminution de la valeur des extractions de bois pourrait indiquer que des fonctions autres que la production de bois sont privilégiées—des efforts considérables seront nécessaires pour tendre vers une gestion forestière durable dans tous les pays et dans toutes les régions. Cependant, il ressort aussi clairement que de nombreux développements positifs existent concernant les ressources forestières, leur gestion et leur utilisation.

    Comme clairement illustré dans les chapitres précédents, l’évaluation des progrès en vue d’une gestion durable des forêts dépend du contexte, de l’échelle et de l’optique adoptés. Plus en anglais…


    FacebookTwitterEmailTelecharger (64 pages, 1.0 MB)
    Thèmes
    Publications A-Z
    Dépliants

    Video