Langues:
Accueil » Forêts » Niveau 2 » Question 3

Forêts

3. Comment les forêts peuvent-elles influer sur le changement climatique ?

    Les forêts ont une grande influence sur le changement climatique car elles influent sur la quantité de dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère. Quand les forêts poussent, elles puisent du carbone de l’atmosphère et l’absorbent dans le bois, les feuilles et le sol. Etant donné que les forêts (et les océans) peuvent absorber du carbone et le stocker pendant une longue période de temps, elles sont considérées comme des « puits de carbone ». Ce carbone demeure dans l’écosystème forestier mais peut être libéré dans l’atmosphère lors de feux de forêts. Quantifier le rôle important joué par les forets dans l’absorption, le stockage et la libération de carbone est essentiel pour comprendre le cycle mondial du carbone, et par conséquent le changement climatique.

    Le matériel sur pied est une mesure du volume du bois de fût dans une zone donnée de forêt ou de terre boisée, habituellement mesurée en mètres cubes solides (m3). Cette mesure fournit des informations sur les ressources de bois existantes et sert également de base pour estimer la quantité de carbone qu’elles renferment. Le volume mondial total de matériel sur pied est estimé à 434 milliards de m3, dont 30% en Amérique du Sud. Au niveau mondial, le matériel sur pied est en légère baisse, avec quelques différences régionales : l’Afrique, l’Asie et l’Amérique du Sud accusent une légère baisse, alors que l’Europe, ainsi que l’Amérique du Nord et centrale, enregistrent une légère augmentation.

    Le stock de carbone désigne la quantité de carbone emmagasinée dans chaque écosystème forestier de la planète, principalement dans la biomasse vivante (44%) et les sols (46%), mais également dans une moindre mesure dans le bois mort (6%) et la litière (4%). La quantité de carbone emprisonnée dans un hectare de forêt et la contribution des différentes parties de l’écosystème au stock total de carbone varient d’une région à l’autre [Tableau 2.8 (en)].

    Dans l’ensemble, on estime que les écosystèmes forestiers de la planète renferment quelque 638 Gt (638 milliards de tonnes) de carbone, chiffre supérieur à la quantité de carbone présente dans l’atmosphère toute entière. Ce chiffre est probablement sous-estimé, étant donné que d’importantes données au sujet des stocks de carbone emprisonnés dans le sol des grandes forêts boréales font défaut.

    Entre 1990 et 2005 la quantité totale de carbone emmagasiné dans la biomasse vivante a diminué, principalement en raison de diminutions en Asie du Sud et du Sud-est, en Afrique centrale et en Amérique du Sud. La quantité de carbone emmagasinée dans la biomasse vivante est restée plus ou moins constante en Océanie, et a augmenté en Europe et en Amérique du Nord et centrale. [Tableau 2.10 (en)]. Plus en anglais…


    FacebookTwitterEmailTelecharger (64 pages, 1.0 MB)
    Thèmes
    Publications A-Z
    Dépliants

    Video