Langues:
Lire aussi la version actualisée du
Rapport d’évaluation du GIEC sur le changement climatique (2013)

Changement Climatique Evaluation 2001

3. Quels changements climatiques prévoit-on à l'avenir ?

  • 3.1 Quels scénarios d'émissions prévoit-on ?
  • 3.2 Quels changements climatiques prévoit-on pour le XXIe siècle ?
  • 3.3 Quels changements climatiques prévoit-on pour les siècles à venir ?

3.1 Quels scénarios d'émissions prévoit-on ?

L'influence des activités humaines continuera à modifier la composition atmosphérique tout au long du XXIe siècle.

Le GIEC a élaboré plusieurs scénarios d'émissions, tenant compte de plusieurs hypothèses sur les évolutions démographique, technique, du revenu par habitant, des différences de richesse selon les régions...(voir le résumé pour 6 d'entre eux). Ces scénarios ont été intégrés dans des modèles climatiques afin de prévoir l'évolution des concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre et d'aérosols, et, par conséquent, l'évolution future du climat (voir Figure 5). Plus…

3.2 Quels changements climatiques prévoit-on pour le XXIe siècle ?

Selon tous les scénarios du GIEC, la température moyenne globale et le niveau de la mer devraient s'élever au cours du XXIe siècle.

  • On prévoit une hausse de la température moyenne à la surface de la planète variant de 1,4 à 5,8°C entre 1990 et 2100.
  • Cette large fourchette est due:
  • Il est très probable que le rythme du réchauffement prévu soit le plus rapide depuis au moins 10 000 ans.
  • Il est très probable que la quasi-totalité des territoires se réchauffent plus rapidement que la moyenne globale, surtout celles situées au nord sous les latitudes élevées, pendant la saison froide. (Voir carte [en]).
  • Les précipitations devraient augmenter, avec de plus importantes variations d'une année sur l'autre, surtout en hiver sous les latitudes moyennes et élevées des régions septentrionales et dans l'Antarctique. (Voir carte [en]).
  • L'intensité de certains phénomènes extrêmes devrait augmenter (voir Tableau 1 [en]). En ce qui concerne d'autres phénomènes extrêmes, l'information est insuffisante pour permettre des projections fiables.
  • La plupart des modèles indiquent un affaiblissement de la circulation thermohaline dans les océans, ce qui réduirait la hausse des températures sous les latitudes élevées de l'hémisphère Nord.
  • Dans l'hémisphère Nord, l'étendue de la couverture neigeuse et de la glace de mer devrait encore diminuer. Les glaciers et calottes glaciaires devraient également poursuivre leur retrait. Il est probable que l'on assiste à une augmentation de la nappe glaciaire de l'Antarctique, tandis que celle du Groenland devrait probablement se rétarcter. Il est très peu probable que l'on assiste à une réduction de la glace de fond dans l'ouest de l'Antarctique, susceptible de provoquer une hausse substantielle du niveau de la mer.
  • Le niveau de la mer devrait augmenter de 9 à 88 cm entre 1990 et 2100. Cette élévation sera principalement due à la dilatation thermique et à la fonte des glaces. Cette fourchette assez large est essentiellement due aux incertitudes liées aux modèles climatiques (voir Figure 5e [en]).

Plus…

3.3 Quels changements climatiques prévoit-on pour les siècles à venir ?

Les changements climatiques d'origine humaine vont se poursuivre pendant encore de nombreux siècles.

  • Les émissions de gaz à effet de serre à longue durée de vie (CO2, N2O, PFCs, SF6) ont un effet durable sur la composition de l'atmosphère et le climat. Même après stabilisation des concentrations de gaz à effet de serre, la hausse des températures moyennes à la surface de la planète devraient se poursuivre à un rythme réduit.
  • Les hausses de la température moyenne globale et l'élévation du niveau de la mer due à la dilatation thermique des océans devraient se poursuivre pendant des centaines d'années encore après stabilisation des concentrations de gaz à effet de serre (même aux niveaux actuels).
  • Les nappes glaciaires continueront à réagir au changement climatique et à contribuer à l'élévation du niveau de la mer pendant des milliers d'années encore après stabilisation du climat. Par exemple, un réchauffement de 5,5°C au Groenland, s'il se poursuivait pendant des millénaires, provoquerait probablement une élévation du niveau de la mer d'environ 3 mètres.

Plus…


FacebookTwitterEmailTelecharger (35 pages, 0.7 MB)
Thèmes
Publications A-Z
Dépliants

Get involved!

This summary is free and ad-free, as is all of our content. You can help us remain free and independant as well as to develop new ways to communicate science by becoming a Patron!

PatreonBECOME A PATRON!