Langues:
Accueil » Forêts » Niveau 1

Forêts

Forêts Page d'accueil

Contexte - Les forêts recouvrent un tiers des terres de notre planète.

Elles fournissent des matières premières, contribuent à maintenir la biodiversité, à protéger les terres et les ressources d’eau, et à atténuer le changement climatique.

Les forêts sont fortement exploitées, mais d’importants efforts sont consentis pour les exploiter et les gérer de manière plus durable.

Quel est l’état présent des forêts du monde ?

Ce Dossier est un résumé fidèle du rapport scientifique de consensus produit en 2006 par l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) : "Évaluation des ressources forestières mondiales 2005, Progrès vers la gestion forestière durable" Plus...

  • Source :FAO (2006)
  • Résumé & Détails:GreenFacts

1. Introduction – Mesurer le progrès accompli vers une gestion durable des forêts

Les forêts de la planète remplissent de nombreux rôles tels que fournir des matières premières renouvelables, assurer le maintien de la biodiversité et la protection des ressources terrestres et aquatiques. Cependant, elles peuvent souffrir du feu, de l’expansion agricole et urbaine ainsi que d’autres perturbations.

L’Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) a rassemblé et évalué des données émanant de 229 pays et territoires relatives à trois années spécifiques : 1990, 2000 et 2005. Cette évaluation met en lumière les progrès réalisés en matière de gestion durable des forêts, tant au niveau régional que mondial. Plus…

2. Quelle superficie de forêt la Terre abrite-t-elle et à quelle vitesse se réduit-elle ?

L’étendue de terres recouvertes de forêts constitue un élément clé d’information pour la politique forestière d’un pays ou d’une région. Plus…

2.1 Les forêts recouvrent 30% des terres de la planète, soit un peu moins de 40 million de km2. Cela équivaut à peu près à la superficie d’un terrain de football pour chaque personne dans le monde, mais la répartition est inégale. Plus…

2.2 Le processus de déforestation, en particulier la conversion de forêts en terres agricoles, continue à un rythme alarmant. La superficie mondiale des forêts a diminué de 0.22% par année durant la période 1990-2000 et de 0.18% par année de 2000 à 2005. Toutefois, la perte nette de forêts ralentit en raison de la plantation de nouvelles forêts et de l’expansion naturelle des forêts. Plus…

2.3 Les forêts primaires représentent plus d’un tiers de la superficie totale des forêts, mais 60 000 km2 disparaissent ou sont modifiées chaque année par la coupe ou d’autres interventions humaines (soit une superficie à peu près équivalente à l’Irlande). Les plantations forestières sont en augmentation mais représentent moins de 5% de la superficie totale des forêts. Le reste est se compose principalement de forêts naturelles modifiées mais également de forêts semi-naturelles. Plus…

3. Comment les forêts peuvent-elles influer sur le changement climatique ?

Les forêts influencent le changement climatique car elles jouent un rôle dans la quantité de dioxyde de carbone présente dans l’atmosphère. Quand les forêts poussent, elles « puisent » le carbone de l’atmosphère et l’absorbent dans le bois, les feuilles et le sol. Etant donné que les forêts peuvent absorber du carbone et le stocker pendant longtemps, elles sont considérées comme des « puits de carbone ». Ce carbone reste dans l’écosystème forestier mais peut être libéré dans l’atmosphère lors de feux de forêts. Dans l’ensemble, on estime que les écosystèmes forestiers de la planète renferment plus de carbone que l’atmosphère toute entière. Plus…

4. Quelle biodiversité les forêts de la planète renferment-elles ?

La biodiversité permet aux écosystèmes forestiers de s’adapter continuellement à des conditions changeantes et de conserver leur capacité à satisfaire les besoins humains. Plus…

4.1 L’étendue de forêts primaires fournit une indication de base sur la biodiversité. Près de la moitié des forêts primaires se situent en Amérique du Sud, un quart en Amérique du Nord et en Amérique Centrale, et près d’un cinquième dans la Fédération de Russie. Plusieurs pays, principalement en Europe et dans les zones arides d’Afrique et d’Asie occidentale, n’ont plus de forêts primaires. Plus…

4.2 Les aires forestières protégées sont importantes pour conserver la biodiversité, mais de nombreuses régions en dehors des aires protégées sont également gérées à des fins de conservation. La superficie forestière expressément affectée à la conservation de la biodiversité a augmenté considérablement au cours des 15 dernières années pour dépasser aujourd’hui les 11% de la superficie forestière totale. Plus…

4.3 Le nombre d’espèces d’arbres indigènes varie fortement dans différents pays. En général, ce nombre est le plus élevé dans les pays des régions tropicales humides et le plus bas dans ceux abritant des forêts boréales. Dans la plupart des pays, les espèces d’arbres les plus répandues sont, semble-t-il, toujours les mêmes depuis 15 ans. Plus…

4.4 Les espèces d’arbres rares et celles qui ont une forte valeur économique sont souvent menacées de disparaître au niveau local. En moyenne, 5% des espèces d’arbres indigènes d’un pays sont menacées. Il ne semble pas y avoir de lien évident entre la perte de forêts et le nombre d’espèces d’arbres menacées. Plus…

5. Quel est l’état de santé des forêts du monde ?

Les feux de forêt consument 1% des forêts chaque année Crédit : FAO
Les feux de forêt consument 1% des forêts chaque année
Crédit : FAO

Les feux de forêt, la pollution atmosphérique, les tempêtes, les espèces envahissantes, les animaux nuisibles, les maladies et les insectes sont autant de perturbations qui peuvent endommager les forêts. Plus…

5.1 Environ 1% des forêts partent en flammes chaque année (soit une superficie à peu près équivalente à la Nouvelle-Zélande), faisant des victimes et entraînant des dommages économiques, une perte de biodiversité ainsi que la libération de carbone dans l’atmosphère. De nos jours, la plupart des feux de forêt sont le fait de l’homme. Plus…

5.2 Les problèmes causés par les insectes et les maladies ont augmenté ces dernières années, ceux-ci étant propagés par les transports aériens à longue distance et le commerce international accru de produits agricoles et forestiers. A l’échelle mondiale, 3% de la surface forestière serait touchée par les insectes et les maladies. Plus…

5.3 Les autres sources de perturbation des forêts comprennent les facteurs climatiques comme le vent, la neige, la glace, les inondations, les tempêtes tropicales et la sécheresse, ou encore les impacts d’animaux tels que le cerf et les rongeurs. En Europe, la superficie moyenne de forêts victimes de perturbations en un an a presque doublé entre 1990 et 2000, principalement en raison des fortes tempêtes qui ont touché l’Europe occidentale en décembre 1999. Plus…

6. Quels produits les forêts fournissent-elles ?

Femme tranportant du bois
Femme tranportant du bois

Les forêts fournissent toute une série de produits, non seulement du bois rond industriel et du bois à brûler, mais également des aliments (baies, champignons, etc.) et du fourrage. Plus…

6.1 La production de bois reste une fonction importante de nombreuses forêts. Un tiers des forêts de la planète sont utilisées principalement pour la production de bois et d’autres produits forestiers. La plupart d’entre elles sont des forêts naturelles ou semi-naturelles. Les forêts plantées expressément pour fournir du bois et d’autres produits forestiers représentent moins de 3% de la superficie totale des forêts mais fournissent une part importante des produits forestiers. Plus…

6.2 Le volume de bois sur pied, ou « matériel sur pied » est la quantité de bois de fût que représentent les troncs (et les grosses branches) dans une zone donnée. Il fournit une indication sur la quantité de biomasse et de carbone que la forêt renferme. Dans l’ensemble, le volume de bois sur pied a diminué légèrement entre 1990 et 2005. A peu près 30% du volume total de bois sur pied se trouve en Amérique du Sud. Plus…

6.3 Le volume de bois rond industriel et de bois à bruler prélevé est resté constant au cours des quinze dernières années. Plus…

6.4 Les produits forestiers autres que le bois, aussi appelés « non ligneux », sont importants pour de nombreuses personnes vivant dans ou près des forêts. Ces produits comprennent notamment des aliments (tels que baies, champignons, plantes comestibles et gibier), des exsudats (tels que les résines de plantes et le latex), des plantes aromatiques et médicinales, du fourrage, des plantes ornementales (comme les sapins de Noël) de même que d’autres produits issus des plantes (comme les feuilles de tendu utilisées pour faire des bidis). Plus…

7. Quels sont les effets protecteurs des forêts ?

Outre fournir du bois et d’autres produits, les arbres jouent un rôle dans la conservation d’écosystèmes, la préservation des ressources d’eau et la prévention des inondations, des avalanches, de l’érosion et de la sécheresse. Plus…

7.1 Un part croissante des forêts de la planète est affectée avant tout à la conservation des sols et de l’eau. Plus…

7.2 De nombreux pays, ayant reconnu l’important rôle protecteur des forêts, ont planté des arbres à ces fins. Ces plantations forestières protectrices couvrent une étendue de la taille de l’Italie, soit un peu moins d’1% de la couverture forestière mondiale. Plus…

8. Quels sont les bienfaits économiques et sociaux des forêts ?

Les forêts procurent toute une série de bienfaits économiques et sociaux, par exemple à travers l’emploi, les produits forestiers et la protection des sites de valeur culturelle. Plus…

8.1 La valeur totale du bois rond industriel et du bois à brûler prélevés s’élevait à environ 64 milliards de dollars US en 2005. Si l’on considère l’inflation, cette valeur est en diminution depuis les 15 dernières années. Plus…

8.2 La valeur totale déclarée des produits forestiers autres que le bois était de 4.7 milliards de dollars US en 2005. Toutefois, étant donné que l’information sur la valeur de ces produits est incomplète, il est probable qu’il s’agisse là d’une sous-évaluation de la valeur réelle. Plus…

8.3 Quelque 10 millions de personnes sont employées dans les secteurs de l’exploitation, de la conservation et de la gestion des forêts, principalement en Inde et en Chine. Plus…

8.4 La plupart des forêts de la planète sont des propriétés publiques (84%), mais la propriété privée est se fait plus courante. Dans certaines régions, cela reflète une tendance vers un rôle croissant des communautés locales, un processus décisionnel décentralisé et une implication croissante du secteur privé dans la gestion des forêts. Plus…

8.5 L’utilisation des forêts pour les loisirs et l’éducation est en augmentation mais difficile à quantifier. En Europe, près de trois quarts de la superficie des forêts fournissent des services sociaux, bien souvent conjugués à d’autres objectifs de gestion. Plus…

9. Les forêts sont-elles gérées de manière durable ?

L’exploitation du bois peut être gérée de façon durable Crédit: FAO
L’exploitation du bois peut être gérée de façon durable
Crédit: FAO

On observe beaucoup de signes encourageants et de tendances positives, mais également de nombreuses tendances négatives. Tout dépend de l’échelle considérée. Plus…

9.1 Au niveau mondial, on a observé une diminution à la fois de la superficie des forêts, de l’étendue des forêts primaires et de l’emploi dans le secteur forestier, et une augmentation de la superficie des forêts touchées par des problèmes d’insectes, de maladies ou autres perturbations. Une note positive toutefois, davantage de zones de forêts ont été affectées à la protection de la biodiversité et aux services sociaux. Plus…

9.2 En Afrique, dans l’ensemble, le progrès en matière de gestion durable des forêts a été limité, la perte de couverture forestière se poursuivant à grande vitesse. En Asie, le progrès a été mitigé. Bien que la superficie globale des forêts y était pratiquement la même en 2005 qu’en 1990 grâce à des efforts de grande envergure pour replanter des forêts, particulièrement en Chine, le rapide déclin de la forêt primaire y est préoccupant. En Europe, l’état des forêts est surtout resté stable, bien que les violentes tempêtes de 1999 aient porté atteinte à la santé de la forêt. La gestion des forêts s’est globalement améliorée en Amérique du Nord et en Amérique centrale, bien que les variations entre sous-régions soient considérables. Le progrès en Amérique du Sud a été mitigé. En effet, si la perte nette rapide de couverture forestière et la perte de forêts primaires suscitent l’inquiétude, les zones forestières affectées à la conservation de la biodiversité et aux services sociaux ont toutefois augmenté. Plus…

9.3 Il y a des différences locales au sein des différentes régions du monde. Par exemple, les tendances étaient plus négatives dans les régions de l’est et du sud de l’Afrique que sur le reste du continent, plus négatives en Amérique centrale qu’en Amérique du Nord et que dans les Caraïbes, et plus négatives en Asie du Sud et du Sud-Est qu’en Asie de l’Est. Plus…

10. Conclusions

L’Évaluation des ressources forestières mondiales 2005 est à ce jour l’évaluation la plus complète des forêts, à la fois en termes de contenu et de nombre de collaborateurs. Ce rapport nous révèle que les forêts recouvrent 30% des terres de la planète et vont de forêts primaires inaltérées à des forêts gérées et exploitées à des fins variées.

L’évaluation nous révèle également que la déforestation continue à un rythme alarmant, mais que la perte nette de superficie forestière ralentit grâce aux plantations forestières, à la restauration de paysages et à l’extension naturelle des forêts sur les terres abandonnées. Les forêts sont de plus en plus conservées et gérées en vue de multiples utilisations et valeurs. Elles jouent un rôle crucial dans l’atténuation du changement climatique, ainsi que dans la conservation de la biodiversité, des sols et des ressources en eau. Si elles sont gérées de manière durable, les forêts contribuent aussi considérablement aux économies locales et nationales, ainsi qu’au bien-être des générations présentes et futures.

L’évaluation des progrès en vue d’une gestion durable des forêts dépend du contexte, de l’échelle et de l’optique adoptés. Au niveau mondial, les ressources forestières de la planète semblent être en relativement bon état. Cependant, aux niveaux régional et sous-régional, cette image change radicalement, révélant des différences considérables, avec des tendances alarmantes dans plusieurs sous-régions tropicales.

Des efforts considérables seront nécessaires pour contrer les tendances négatives et ainsi tendre vers une gestion forestière durable dans tous les pays et dans toutes les régions. Plus…


FacebookTwitterEmailTelecharger (9 pages, 0.3 MB)
Thèmes
Publications A-Z
Dépliants